Le 15 décembre dernier, Il  m'est arrivé un truc étrange. J'avais pris le train à Montpellier pour remonter vers Paris . Arrivé à Nîmes, le train n'a pas redémarré, voici l'annonce qui nous a été faite:
"Suite au blocage des portes de la dernière voiture de la rame, le train est immobilisé en gare de Nîmes. Pour réparer la panne, le train va être entièrement réinitialisé. Il y aura des coupures de courant mais elles ne dureront que quelques secondes et la lumière reviendra. ne vous inquiétez pas"... ... ... 
Je me suis adressée à mon voisin de siège en lui disant: "tant qu'ils ne réinitialisent pas les voyageurs...", il m'a répondu "mais ils vont le faire, ils le feront quand tout sera dans l'obscurité. On ne s'en apercevra pas et on ne se souviendra de rien!" ...
 
"réinitialiser"  d ' "initial": "primitif, primordial", du latin "initium" : "début, commencement" de "in" (dans) + "ire-itus" (aller)
 
Je détournerais volontiers la phrase de mon voisin de train pour mes voeux 2014:
 
Que chacun de nos "recommencements", chacune de nos nouvelles recherches pour "aller à l'intérieur": chacune de ces "réinitialisations" que nous effectuons dans l'obscurité, au plus profond de nous même, se fasse en conscience: qu'on s'en aperçoive, et qu'on s'en souvienne!
Que, du fond de cette obscurité la lumière jaillisse, et que cette lueur des profondeurs nous guide dans nos remontées vers l'air libre et reste présente dans les rouages du quotidien...
Un lueur de la race des feux follets: libre, légère et drôle...
 
bises nouvelles
Marie